Northern Ghana elephant survey

Authors

  • Philippe Bouché

Abstract

Northern Ghana shelters an important protected areas network. However, the current elephant range is restricted to a few protected areas. An aerial total count was carried out in Mole National Park and partially in Gbele Resource Reserve. The eastern and western corridors were surveyed by direct and indirect distance sampling counts. A minimum of 401 elephants were observed in Mole National Park while 15 elephants (coefficient of variation: 87%) were estimated by dung count in the extreme north of the western corridor. No elephant sign was observed in the other areas surveyed. Human activities were widely spread in all areas except Mole National Park, where permanent human activities, fields and villages were outside the boundaries. Because of high human impact in the corridors, elephant migration is now essentially non-existent in both corridors. The recent records of elephant in Gbele Resource Reserve plead for a third corridor between Mole National Park and Bontioli in Burkina Faso through Gbele Resource Reserve.

Additional key words: northern Ghana corridors, elephant trends, Mole National Park, human impact

Le Nord Ghana abrite un réseau important dʼaires protégées. Cependant lʼaire de distribution des éléphants est actuellement réduite à quelques aires protégées. Un comptage aérien total a été mené au Parc National de Mole et partiellement sur la Réserve de Gbele. Les corridors Est et Ouest ont été recensés par comptage pédestre direct et indirect en utilisant la méthode du transect en ligne. Un minimum de 401 éléphants ont été observés dans le Parc National de Mole alors que 15 éléphants (coefficient de variation: 87 %) ont été estimés par le comptage de crotte dans lʼextrême nord du Corridor Ouest. Aucun signe de présence dʼéléphant nʼa été enregistré dans les autres aires protégées couvertes par cet inventaire. Les activités humaines étaient largement répandues sur toute la zone dʼétude à lʼexception du Parc National de Mole pour lequel les activités humaines permanentes, champs et villages, sont contenues hors des limites du parc. Lʼimpact humain élevé dans les corridors a rendu la migration des éléphants inexistante dans les deux corridors. Les récentes observations dʼéléphant dans la Réserve de Gbele plaide pour lʼexistence dʼun troisième corridor entre le Parc National de Mole et Bontioli au Burkina Faso via la Réserve de Gbele. Cependant ceci reste à être confirmé.

Mots clé supplémentaires : corridors du Nord Ghana, tendences des elephants, Parc National de Mole, impact humain

Published

2007-06-30

How to Cite

Bouché, P. (2007). Northern Ghana elephant survey. Pachyderm, 42, 57-68. Retrieved from https://pachydermjournal.org/index.php/pachyderm/article/view/110

Issue

Section

Research