Assemblages of avian communities in forest elephant (Loxodonta cyclotis) range in Ghana

Authors

  • Edward D. Wiafe
  • Kwaku Brako Dakwa
  • Samuel Yeboah

Abstract

The bird assemblages occurring in the habitats altered by the forest elephant (Loxodonta cyclotis) in Kakum Conservation Area, Ghana were examined. The conservation area was divided into five blocks and then four circular plots of 30-m-radius were established in each of three identified habitat types: close forest, open forest and swamp forest. Thus each habitat type was represented by 20 plots of 0.30 ha each, and altogether, 60 plots covering 18 ha of the study area were sampled. The degree of elephant use in each plot was recorded, and, all the birds were identified and counted. The elephants were found to alter all the three habitats with the highest intensity recorded in the swamp forest, followed by open forest and close forest with 49, 59 and 57 species of birds respectively. The species similarity found among bird assemblages range between 55 and 59%. The mean abundance of birds per ha in close forest was 30.2 ± 1.9 significantly lower than in open forest with 42.8 ± 3.9 and swamp forest with 39.3 ± 2.5. Diversity indices (Shannon) ranging between 3.63 and 3.86 indicated high diversity of bird assemblages in the three habitat types. The relationships between the intensity of elephant habitat alteration and both abundance and bird species were weak and not significant. Though the forest elephant’s habitat alteration may have some influence on bird assemblages, other factors may act in concert to affect the avian communities.

Key words: avian communities, forest elephant (Loxodonta cyclotis), habitat types

On a examiné les rassemblements d’oiseaux qui se produisent dans les habitats modifiés par les éléphants de forêt (Loxodonta cyclotis) dans l’Aire de Conservation de Kakum au Ghana. L’Aire de Conservation a été divisée en cinq blocs, puis quatre lopins de terre circulaires de 30 m de rayon ont été créés dans chacun des trois types d’habitats identifiés: la forêt fermée, la forêt claire et la forêt marécageuse. Ainsi, chaque type d’habitat était représenté par 20 lopins de terre de 0,30 ha chacun, et au total, 60 lopins de terre couvrant 18 ha de la zone d’étude ont été échantillonnés. On a enregistré le degré d’utilisation des éléphants dans chaque parcelle, et tous les oiseaux ont été identifiés et comptés. On a trouvé que les éléphants modifiaient tous les trois habitats avec l’intensité la plus élevée enregistrée dans la forêt marécageuse, suivie par la forêt claire et la forêt fermée, habitats occupés par 49, 59 et 57 espèces d’oiseaux respectivement. La similitude entre les espèces qui se trouvent dans les rassemblements d’oiseaux varie entre 55 et 59%. L’abondance moyenne des oiseaux par hectare dans la forêt fermée était de 30,2 ± 1,9 significativement moins que dans la forêt claire avec 42,8 ± 3,9 et la forêt marécageuse avec 39,3 ± 2,5. Les indices de diversité (Shannon) compris entre 3,63 et 3,86 ont révélé une grande diversité de rassemblements d’oiseaux dans les trois types d’habitats. Les rapports entre l’intensité d’altération des habitats par les éléphants et l’abondance et les espèces d’oiseaux étaient faibles et non significatifs. Bien que l’altération des habitats par l’éléphant de forêt puisse avoir une certaine influence sur les rassemblements d’oiseaux, d’autres facteurs peuvent agir de concert pour affecter les communautés aviaires.

Published

2010-12-31

How to Cite

Wiafe, E., Dakwa, K., & Yeboah, S. (2010). Assemblages of avian communities in forest elephant (Loxodonta cyclotis) range in Ghana. Pachyderm, 48, 41-47. Retrieved from https://pachydermjournal.org/index.php/pachyderm/article/view/231

Issue

Section

Research