The complex policy issue of elephant ivory stockpile management

Authors

  • Michael t'Sas-Rolfes
  • Brendan Moyle
  • Daniel Stiles

Abstract

Recent elephant poaching levels are a serious concern for conservationists. Opinions differ over how to deal with the upsurge and associated illegal ivory trade. Following the CITES-imposed international trade ban voted in 1989, limited legal trade has been permitted in two one-off sales. Opinions are divided on what effect this has had on poaching. Opinions are now also divided over whether trade in ivory products should be outlawed worldwide, both between and within countries. In the midst of this debate is the question of what government agencies should do with existing stockpiles of collected legal and confiscated illegal ivory. Governments of some countries have destroyed their stockpiles with the claimed intent of reducing poaching, and there are calls for others to follow suit. We review the academic literature and available relevant data and find that under current circumstances, stockpile destruction violates the precautionary principle because the outcome is unknown; it is therefore not recommended. Credible evidence suggests that speculation may drive the current high poaching rates more than consumer demand for carvings. Legal stockpiles provide an option to curtail speculative behaviour of criminals. We recommend that governments move closer towards consensus on a long-term vision for elephant and ivory management before undertaking measures such as large-scale stockpile destruction. In the meantime they should continue to retain existing ivory stockpiles securely to reduce incentives for criminal speculation with illegally accumulated stockpiles. We recommend that research be carried out to understand better the dynamics of the current legal and illegal ivory trade systems in order to formulate evidence-based policy.

Additional keywords: poaching, seizure, speculation

Les niveaux récents de braconnage des éléphants sont une préoccupation sérieuse pour les écologistes. Les opinions divergent sur la façon de faire face à la recrudescence du braconnage et le commerce illégal de l’ivoire y associé. Suite à l’interdiction du commerce international imposé par la CITES et voté en 1989, le commerce légal limité a été autorisé lors de deux ventes exceptionnelles. Les opinions sont divisées sur l’effet que cela a eu sur le braconnage. Les opinions sont actuellement divisées aussi quant à savoir si le commerce des produits en ivoire devrait être interdit dans le monde entier, entre et à l’intérieur des pays. Dans ce débat se trouve la question de savoir ce que les organismes gouvernementaux devraient faire avec les stocks existants d’ivoire légal collecté et d’ivoire illégal confisqué. Les gouvernements de certains pays ont détruit leurs stocks avec l’intention déclarée de réduire le braconnage, et il y a des appels pour que les autres suivent cet exemple. Nous passons en revue la littérature académique et les données disponibles pertinentes et nous trouvons que sous les circonstances actuelles, la destruction des stocks viole le principe de précaution puisque le résultat est inconnu; donc elle n’est pas recommandée. Des preuves crédibles suggèrent que la spéculation peut être la cause des taux actuels élevés de braconnage plus que la demande des consommateurs pour les sculptures. Les stocks légaux fournissent une possibilité de réduire le comportement spéculatif des criminels. Nous recommandons que les gouvernements se rapprochent d’un consensus sur une vision à long terme pour la gestion de l’éléphant et de l’ivoire avant d’entreprendre des mesures telles que la destruction à grande échelle des stocks. En attendant, ils doivent continuer à conserver les stocks d’ivoire existants en toute sécurité pour réduire les incitations à la spéculation criminelle occasionnée par les stocks accumulés illégalement. Nous recommandons qu’une recherche soit effectuée pour mieux comprendre la dynamique des systèmes actuels du commerce légal et illégal de l’ivoire, afin de formuler des politiques basées sur des preuves.

Mots clés supplémentaires: braconnage, saisie, spéculation

Published

2014-06-30

How to Cite

t’Sas-Rolfes, M., Moyle, B., & Stiles, D. (2014). The complex policy issue of elephant ivory stockpile management. Pachyderm, 55, 62-77. Retrieved from https://pachydermjournal.org/index.php/pachyderm/article/view/355

Issue

Section

Management