Reconsidering the use of soy and alfalfa in southern white rhinoceros diets

Authors

  • Christopher W Tubbs
  • Barbara S Durrant
  • Matthew R Milnes

Abstract

The captive southern white rhinoceros (SWR) population is not currently self-sustaining due to the reproductive failure of captive-born females. Our research into this phenomenon points to chemicals produced by plants common to captive diets, such as soy and alfalfa, as possible causes. In other species these chemicals, called phytoestrogens, are well known to cause fertility issues due to their ability to disrupt normal hormone function. Here we present a brief overview of how phytoestrogens impair fertility and propose a mechanism for how they do so in SWR. In addition, we summarize our past findings that suggest developmental exposure to phytoestrogens is a probable cause of the low fertility captive-born female SWR exhibit. Moreover, we present recent evidence from our own institution that suggests changing to a low-phytoestrogen diet may promote the reproductive success of previously infertile captive-born female SWR. As a result, we strongly suggest dietary phytoestrogen levels should be reduced in order to increase fertility of SWR in managed settings.

La population de rhinocéros blancs du sud (RBS) en captivité n’est pas actuellement autonome en raison de l’échec de reproduction des femelles en captivité. Notre recherche sur ce phénomène souligne les produits chimiques produits par les plantes communes aux régimes captifs, tels que le soja et la luzerne, en tant que causes possibles. Chez d’autres espèces, ces produits chimiques, appelés phytoestrogènes, sont bien connus comme la cause des problèmes de fertilité en raison de leur capacité à perturber la fonction hormonale normale. Nous présentons ici un bref aperçu de la façon dont les phytoestrogènes nuisent à la fertilité et nous proposons un mécanisme pour la façon dont ils le font chez les RBS. En outre, nous résumons nos résultats passés qui suggèrent que l’exposition aux phytoestrogènes est une cause probable de la faible fécondité que manifestent les RBS femelles nées en captivité. De plus, nous présentons des preuves récentes de notre propre institution qui suggèrent qu’un régime alimentaire à faible teneur en phytoestrogènes pourrait favoriser la réussite de reproduction des RBS femelles nées en captivité qui étaient auparavant infertiles. Par conséquent, nous suggérons fortement la réduction des niveaux de phytoestrogènes alimentaires afin d’augmenter la fécondité des RBS dans les environnements gérés.

Published

2020-11-11

How to Cite

Tubbs, C., Durrant, B., & Milnes, M. (2020). Reconsidering the use of soy and alfalfa in southern white rhinoceros diets. Pachyderm, 58, 135-139. Retrieved from https://pachydermjournal.org/index.php/pachyderm/article/view/426

Issue

Section

Management