African Elephant Specialist Group Chair report/ Rapport du Groupe de Spècialistes de l'Eléphant d'Afrique

Authors

  • Ben Okita-Ouma co-Chair of the AfESG
  • Rob Slotow

Abstract

The last three years as the co-Chairs of the IUCN–SSC–African Elephant Specialist Group (AfESG/or referred to here as ‘the Group’) has been extremely busy but enjoyable and fulfilling. We feel indebted to our highly skilled and dedicated Group members who are always supportive and on their toes to promote our mission of conserving Africa’s elephants throughout their range. The Group’s input coupled with the unwavering support of the governments of range states, donors and multi-lateral agencies has enabled us to make significant strides as a Group in the last three years. We therefore begin the new 2021–2024 IUCN quadrennium on a strong footing. More so, we have strengthened our membership in numbers, additional skillsets and by building collegiality with governments and multi-lateral agencies. Our nine working groups and task forces are poised to tackle some thirty targets which we developed around our goals and aligned to the five key components of Assess, Plan, Act, Communicate and Network in the IUCN’s Species Strategic Plan.

Here, we further elaborate on our targets and plans for 2021–2024 quadrennium and provide updates on the progress of some of the issues we reported on in Pachyderm 61. Key among them include AfESG’s decision in 2021 to treat the African elephants as two separate species and the subsequent reflection of this shift in the recently published IUCN Red List re-assessments of African elephants. The two species are also under consideration in the ongoing iteration of the next African Elephant Status Report. We hope these approaches will help users focus appropriate conservation attention/measures for the critically endangered forest elephant and the endangered savannah elephant and to put both their numbers and habitats back on a thriving trajectory. There are of course imminent implications and consequences of this shift that we will have to identify and deal with. We highlight the long-term sustainability and revamping plans for the African Elephant Database (AED)—our official repository and most authoritative source of information on African elephant surveys. We also report on the appointment of the Red List Authority Coordinator for African elephants.

Les trois dernières années en tant que coprésidents du Groupe UICN-CSE-Groupe de Spécialistes de l’Éléphant d’Afrique (GSEAf/ou appelé ici « le Groupe ») ont été extrêmement chargées mais agréables et enrichissantes. Nous nous sentons redevables à nos membres du Groupe hautement qualifiés et dévoués qui sont toujours solidaires et prêts à promouvoir notre mission de conservation des éléphants d'Afrique dans toute leur aire de répartition. La contribution du Groupe, associée au soutien indéfectible des gouvernements des États de l'aire de répartition, des donateurs et des agences multilatérales, nous a permis de faire des progrès significatifs en tant que Groupe au cours des trois dernières années. Nous commençons donc le nouveau quadriennat 2021–2024 de l'UICN sur des bases solides. Plus encore, nous avons renforcé le Groupe par le nombre d’adhésion, par des compétences supplémentaires et en renforçant la collégialité avec les gouvernements et les agences multilatérales. Nos neuf groupes de travail et groupes d’étude sont prêts à s'attaquer à une trentaine d'objectifs que nous avons développés autour de nos buts et alignés sur les cinq composantes clés d'Évaluation, Planification, Action, Communication et Réseau dans le Plan stratégique de l'UICN pour les espèces.

Ici, nous expliquons plus en détail nos objectifs et nos plans pour le quadriennat 2021–2024 et fournissons des mises à jour sur les progrès sur certains problèmes que nous avons signalés dans Pachyderm 61. Parmi eux, citons la décision du GSEAf en 2021 de traiter les éléphants d'Afrique comme deux espèces distinctes et la réflexion ultérieure de ce changement dans les réévaluations de la Liste rouge de l'UICN récemment publiées sur les éléphants d'Afrique. Les deux espèces sont également à l'étude dans l'itération en cours du prochain Rapport sur l'état de l'éléphant d'Afrique. Nous espérons que ces approches aideront les utilisateurs à porter l'attention appropriée sur la conservation de l'éléphant de forêt et de l'éléphant de savane en danger critique d'extinction et à remettre à la fois leur nombre et leurs habitats sur une trajectoire florissante. Il y a bien sûr des implications et des conséquences imminentes liées à ce changement et que nous devrons identifier et gérer. Nous soulignons les plans durables à long terme de restructuration de la Base de données sur l'éléphant d'Afrique (BDEA) - notre référentiel officiel et la source d'informations la plus fiable sur les relevés des éléphants d'Afrique. Nous rendons également compte de la nomination du Coordinateur de l'autorité de la Liste rouge pour les éléphants d'Afrique.

Published

2021-10-30

How to Cite

Okita-Ouma, B., & Slotow, R. (2021). African Elephant Specialist Group Chair report/ Rapport du Groupe de Spècialistes de l’Eléphant d’Afrique. Pachyderm, 62, 1-15. Retrieved from https://pachydermjournal.org/index.php/pachyderm/article/view/461

Issue

Section

Chair Reports