Wildlife and warfare: a case study of pachyderms in Garamba National Park, DRC

Authors

  • Kes Hillman Smith

Abstract

Wildlife conservation planning, funding and implementation often takes account of and sets priorities on the basis of wildlife numbers, biodiversity and species habitat, protected area status and their value in the bigger landscape picture, practicality and the chances of success—which reflect well on the funding body. Armed conflict is almost always seen as a negative factor and in the case of it arising, many organisations pull out. The Democratic Republic of Congo has been affected by several such conflicts but has also benefitted from the first project aimed specifically at maintaining biodiversity conservation during armed conflict. This paper takes Garamba National Park, DRC as a case study, presents population data of the main large mammals from 40 years of systematic aerial survey and relates trends to the specific effects of eight conflict crises and times of peace and the presence or absence of international support between 1960 and 2016. It draws lessons learned from first hand experience of the mechanisms and secondary effects of armed conflict and the approaches to maintaining conservation during such periods.

La planification, le financement et la mise en œuvre de la conservation de la faune prennent souvent en compte et fixent les priorités en fonction du nombre d'espèces sauvages, de la biodiversité et de l'habitat de l’espèce, du statut des aires protégées et de leur valeur dans le cadre plus grand du paysage, la praticabilité et les possibilités de succès qui rehaussent l’image de l'organisme de financement. Les conflits armés sont presque toujours considérés comme un facteur négatif et, dans le cas où ils surviennent, de nombreuses organisations se retirent. La République Démocratique du Congo a été affectée par plusieurs de ces conflits mais elle a également bénéficié du premier projet visant spécifiquement à maintenir la conservation de la biodiversité durant les conflits armés. Cet article présente le Parc national de la Garamba en RDC comme une étude de cas, présente les données démographiques des principaux grands mammifères à partir de 40 années de recensements aériens systématiques et relie les tendances aux effets spécifiques de huit crises de conflit et périodes de paix et la présence ou l'absence de soutien international entre 1960 et 2016. Il tire des enseignements appris de l'expérience de première main des mécanismes et des effets secondaires des conflits armés et des approches visant à maintenir la conservation pendant ces périodes.

Published

2020-07-14

How to Cite

Smith, K. (2020). Wildlife and warfare: a case study of pachyderms in Garamba National Park, DRC. Pachyderm, 59, 66-77. Retrieved from https://pachydermjournal.org/index.php/pachyderm/article/view/82

Issue

Section

Management