Assessing the nutrient status of elephant dung in the Aberdare National Park, Kenya

Authors

  • Roisin Aoife Stanbrook

Abstract

The African elephant (Loxodonta africana) is a keystone species that occupies an integral niche within African ecosystems. Elephants serve as ecosystem engineers due to their wide-ranging ecosystem functions, such as seed dispersal, production of manure compost and as agents of habitat modification. Studies assessing the nutrient status of elephant dung have thus far concentrated on semi-arid grasslands. This study presents the first analysis of the composition of elephant dung obtained from elephants located within a forested Afromontane biome, that of the Aberdare National Park, adding to established literature; and expanding on the beneficial role elephants play in promoting forest ecosystem functioning through the deposition of dung which is rich in carbon, nitrogen, phosphorus, and potassium. Dung deposition per elephant resulted in 0.01 kg N/ha, 0.26 kg C/ha, 0.01 kg P/ha, and 0.01 kg K/ha added to the Aberdare forest ecosystem per annum. This study highlights the need to understand both the direct and indirect repercussions of continued elephant decline on ecosystem functioning.

L'éléphant d'Afrique (Loxodonta africana) est une espèce clé qui occupe une niche intégrante au sein des écosystèmes africains. Les éléphants servent d'ingénieurs de l'écosystème en raison de leurs vastes fonctions écosystémiques, telles que la dispersion des graines, la production de compost de fumier et en tant qu’agents de modification de l'habitat. Les études qui analysent l'état nutritionnel des crottes d'éléphants se sont jusqu'ici concentrées sur les herbages semi-arides. Cette étude présente la première analyse de la composition des crottes d’éléphants obtenues à partir des éléphants situés dans un biome forestier de l’Afromontaine, celui du Parc national Aberdare, ce qui ajoute à la littérature établie et donne plus de détails sur le rôle bénéfique des éléphants dans la promotion du fonctionnement des écosystèmes forestiers par le dépôt de crottes riches en carbone, azote, phosphore et potassium. Le dépôt de crottes par éléphant a entraîné une augmentation de 0,01 kg N/ha, 0,26 kg C/ha, 0,01 kg P/ha et 0,01 kg K/ha par année dans la forêt d’Aberdare. Cette étude met en exergue la nécessité de comprendre les répercussions du déclin continu des éléphants sur le fonctionnement des écosystèmes.

Published

2020-07-14

How to Cite

Stanbrook, R. (2020). Assessing the nutrient status of elephant dung in the Aberdare National Park, Kenya. Pachyderm, 59, 86-90. Retrieved from https://pachydermjournal.org/index.php/pachyderm/article/view/84

Issue

Section

Management